Qu’est-ce que l’isolation thermique extérieure (ITE) des façades ?

ventilation hygroréglable
Pourquoi opter pour un système de ventilation hygroréglable ?
mai 24, 2022
prestations spa
Quelles sont les prestations dans un spa ?
mai 27, 2022

Qu’est-ce que l’isolation thermique extérieure (ITE) des façades ?

isolation thermique extérieure

isolation thermique extérieure

Découvrez toutes les caractéristiques du système d’isolation thermique extérieure des façades, ses principaux avantages et quand il est conseillé de l’installer.

Qu’est-ce que l’isolation ITE ?

Le système ITE est la panacée pour l’élimination des ponts thermiques dans les façades. Il s’agit de l’installation d’une nouvelle couche extérieure d’isolation thermique conditionnée avec une finition esthétique qui recouvre complètement la façade existante. Les éléments susceptibles de perdre de la chaleur en raison de la différence thermique ou de la transmission des matériaux tels que les jambages, les caissons de volets, les joints entre les forgeages et les parois verticales ou l’intersection des façades avec les toitures sont homogénéisés par cette nouvelle isolation de l’enveloppe. Les finitions du système ITE sont très similaires en apparence aux finitions des façades « normales », recouvertes de mortier ou de monocouches. Dans cette optique, il est recommandé de faire appel à une entreprise d’isolation par l’extérieur.

Composition de l’isolation thermique par l’extérieur (ITE)

Il se compose généralement des éléments suivants :

  • La façade extérieure
  • 7 à 10 cm d’isolation thermique
  • 1 à 2 mm de pâte acrylique
  • Maille en fibre de verre
  • 1 à 2 mm de pâte acrylique
  • Peinture
  • Pont d’adhérence
  • Couche de mortier finie

Le système d’isolation thermique ITE n’est pas conçu comme une intervention individuelle, comme la pose de nouvelles fenêtres ou le remplacement d’une chaudière atmosphérique par une chaudière à condensation. Il est absolument irréalisable au niveau individuel, et ne sera rentable et productif que s’il est installé avec la connivence de toute la communauté des propriétaires. Sauf bien sûr dans les maisons individuelles ou les bâtiments à propriétaire unique, qu’ils soient publics ou privés.

Principaux avantages

Les avantages de l’isolation de type ITE sont nombreux et sont détaillés ci-dessous :

  • Il permet d’économiser jusqu’à 50 % d’énergie grâce à son utilisation efficace.
  • Il aide à maintenir une température stable à l’intérieur.
  • Il augmente la surface utilisable, aucun espace n’est perdu à l’intérieur du bâtiment.
  • Il ne surcharge pas la structure de votre bâtiment, les pièces utilisées sont des matériaux légers.
  • Amélioration de l’esthétique, car il existe une large gamme de couleurs, de finitions et de textures.
  • Isolation et efficacité acoustique élevées.
  • Elle conduit à une réévaluation du bâtiment.
  • Grande résistance au feu et aux insectes.
  • Plus longue durée de vie. Il dure plus de 20 ans et ne nécessite aucun entretien.
  • Il évite l’apparition de la condensation, étant imperméable à l’eau et perméable à la vapeur.
  • Amélioration de la qualité de vie des habitants, une atmosphère homogène et idéale est obtenue dans la maison, la température est répartie uniformément.
  • Il ne disperse pas de substances polluantes, peut être recyclé et réduit les pertes d’énergie, ce qui en fait un système d’isolation durable.

Quand son installation est-elle recommandée ?

En France, des millions de foyers consomment inutilement de l’énergie, considérée comme susceptible d’être réhabilitée thermiquement. Profiter d’un lifting du bâtiment et de toute amélioration de la façade est la meilleure occasion d’intégrer un système ITE. Le système d’isolation thermique par l’extérieur est également recommandé pour les bâtiments où l’on ne veut pas perdre de surface utile, où l’on recherche non seulement une isolation thermique, mais aussi une isolation acoustique, où l’on souffre d’humidité causée par l’eau ou la vapeur et où l’on cherche à installer une méthode d’isolation durable avec de faibles coûts d’entretien.